Le Président de l'Assemblée législative de l'Ontario

Les armoiries

En 1991, des célébrations étaient projetées pour marquer le bicentenaire de la première réunion du Parlement du Haut-Canada à Newark (Niagara-on-the-Lake) le 17 septembre 1792. L'Assemblée législative en a profité pour affirmer symboliquement son indépendance par rapport au gouvernement, indépendance qui a été officialisée dans la Loi sur l'Assemblée législative.

Une demande a été présentée par le président de l'époque, David Warner, au héraut d'armes du Canada pour l'octroi d'un blason unique qui soulignerait le caractère distinctif de l'Assemblée législative et permettrait de distinguer l'identité de l'Assemblée de celle du gouvernement. L'Assemblée législative avait jusqu'alors utilisé les armoiries du gouvernement de l'Ontario.

La demande a été acceptée et les nouvelles armoiries ont été présentées par le gouverneur général, Ramon Hnatyshyn, au cours d'une cérémonie tenue le 26 avril 1993 à la chambre de l'Assemblée législative. L'Assemblée législative de l'Ontario est la première assemblée au Canada à posséder des armoiries distinctes de celles de la province.

Le vert et l'or sont les couleurs principales de l'écu de la province. La masse est le symbole traditionnel de l'autorité du président. La masse actuelle est située à gauche; la première masse, datant de l'époque du premier Parlement en 1792, à droite. L'écu de l'Ontario est placé par-dessus les masses croisées.

The Coat of Arms of the Legislative Assembly of Ontario

La couronne posée sur la guirlande représente les fidélités nationales et provinciales. Le cercle de la couronne est enrichi d'améthystes, emblème minéralogique de la province. Le griffon, symbole de justice et d'équité ancien, tient un calumet, pipe autochtone, qui rend hommage aux autochtones de l'Ontario et symbolise la rencontre et l'esprit de discussion qui, selon eux, accompagne son usage.

Le cerf et la biche représentent les richesses naturelles de la province. Les couronnes des Loyalistes à leurs cous rendent hommage aux premiers colons européens en Ontario, qui introduisirent le système de gouvernement parlementaire. Les couronnes royales, de 1992 à gauche et de 1792 à droite, représentent le bicentenaire du Parlement et rappellent notre tradition de monarchie constitutionnelle. Elles ont été octroyées comme honneur particulier par Sa Majesté la reine Élisabeth II, sur recommandation du gouverneur général.
À la base, les feuilles d'érable représentent le Canada, les fleurs de trille, l'Ontario, et les roses, York (maintenant Toronto), capitale de la province.

La devise « AUDI ALTERAM PARTEM » est l'une des devises latines sculptées dans les boiseries de la chambre de l'Assemblée législative. Elle encourage les députés du Parlement provincial à « écouter l'autre ».