Le Président de l'Assemblée législative de l'Ontario

Queen's Park

On utilise le terme « Queen's Park » pour désigner le siège du gouvernement à Toronto et l'Assemblée législative de l'Ontario. En fait, le nom Queen's Park date d'avant la construction de l'édifice de l'Assemblée législative à son emplacement actuel.

L'évêque Strachan acheta le terrain où se trouve actuellement Queen's Park en 1828-1829 pour y établir une université anglicane, le King's College. Les 166 acres qui s'étendent jusqu'à la rue St. George à l'ouest et comprenaient la concession de la rue College lui coûtèrent 16 840 $.

Bien que seule l'aile qui abritait les logements de l'université prévue fut construite, à l'emplacement où se trouve actuellement l'aile est de l'édifice de l'Assemblée législative, le collège ouvrit enfin ses portes en 1845. Le King's College devint le centre de l'université de Toronto, qui conserva la propriété après que le gouvernement provincial eut insisté pour que la nouvelle université soit laïque plutôt que confessionnelle et que l'évêque Strachan eut déménagé son collège anglican sur un nouveau site plus près du lac Ontario, un peu au nord du fort York, là où se trouve de nos jours le parc Trinity-Bellwoods.

En 1853, le gouvernement provincial prit possession d'une grande partie du terrain, y compris le site du King's College, dans le but de construire un nouvel édifice pour l'Assemblée législative. À l'époque, le gouvernement provincial supposait (ou espérait) que Toronto serait la ville choisie par la reine Victoria comme capitale permanente de la Province unie du Canada. Ce ne fut pas le cas et le gouvernement abandonna ses projets pour le terrain. À la place, il s'appropria l'ancien édifice du King's College en 1856 pour qu'il serve d'asile. Celui-ci fut baptisé quelque peu malencontreusement « Asile d'aliénés de l'université » (University Lunatic Asylum), en raison de sa proximité de l'université de Toronto. L'édifice servit d'asile jusqu'en 1869. En 1870, il fut brièvement transformé en école primaire, mais il fut abandonné l'année suivante, et tomba progressivement dans un état de décrépitude tel qu'il fut finalement démoli en 1886.

Le 1er janvier 1859, l'université de Toronto consentit à la ville un bail de 999 ans pour un loyer nominal sur la partie est du terrain de l'évêque Strachan, dans le but de créer un jardin public. Le nouveau parc fut inauguré officiellement le 11 septembre 1860 par le prince de Galles (le futur Édouard VII). Des milliers de gens vinrent voir le prince - « un jeune homme charmant qui provoqua l'émoi dans tous les cœurs des demoiselles de Toronto », comme l'écrivit un journaliste durant sa visite - poser la première pierre d'une statue dédiée à sa mère, la reine Victoria, et planter un chêne argenté. Le prince baptisa le site Queen's Park, en honneur de la reine à qui il ne devait succéder que quarante et un ans plus tard.

Lorsque Queen's Park fut inauguré, des emplacements furent réservés près de l'entrée de la rue College pour une statue proposée de la reine Victoria et deux canons en bronze, qui avaient été capturés par les soldats britanniques lors de la bataille de Sébastopol, pendant la guerre de Crimée dans les années 1850. Après la guerre, des paires de canons avaient été envoyées à toutes les villes principales de l'empire, y compris Toronto. D'autres canons furent fondus pour fournir le métal servant à fabriquer la Victoria Cross, la plus haute distinction militaire qui puisse être accordée dans l'empire (maintenant le Commonwealth), attribuée personnellement par le monarque.

Statue of Queen Victoria Ce n'est que le 1er juillet 1871 que la statue de la reine Victoria fut prête pour son inauguration. Ce modeste monument n'impressionna guère la gent locale et fut sommairement enlevé quatre ans plus tard, pour être remplacé par une fontaine à plusieurs bassins superposés. Lorsque l'édifice de l'Assemblée législative ouvrit ses portes en avril 1893, les canons furent placés de part et d'autre de son entrée, et peu après la fontaine fut remplacée par une statue de Sir John A. Macdonald, toujours en place. La statue de la reine Victoria qui se trouve actuellement dans les jardins de l'édifice de l'Assemblée législative fut dévoilée en mai 1903.